Publié par : Khun Didi | 1 juillet 2011

Un goût prononcé pour l’uniforme

Dans nos pays occidentaux, le port de l’uniforme n’est pas franchement prisé ni bien perçu. Hormis dans l’armée et dans la police où, pour des raisons évidentes, il est obligatoire, on ne le rencontre que rarement. Les employés de certaines entreprises commerciales portent parfois une chemise ou un polo frappés d’un logo discret de la marque mais ça va rarement plus loin. Et encore s’empressent-ils de se changer pour revêtir des habits « civils » dès leur journée de travail terminée.

Avec l’aimable autorisation de http://isaanstyle.blogspot.com/

 En Thaïlande, au contraire, l’uniforme est omniprésent. Il suffit de se promener dans la rue pour le constater. On le trouve ainsi des classes primaires jusqu’à l’université, dans les administrations et dans nombre de banques et d’entreprises commerciales. Les thaïlandais le conservent même en dehors des heures de travail, semblant prendre du plaisir, voire une certaine fierté à le porter.

Le port de l’uniforme commence dès le plus jeune âge à l’école où il est obligatoire. Dans les enseignements primaire et secondaire, les filles portent une très sage jupe noire ou bleue sous le genou et un ample chemisier blanc ou bleu pâle. Plus tard, lorsqu’elles accèdent à l’université, si elles sont toujours fières d’arborer un uniforme qui prouve qu’elles poursuivent des études supérieures ainsi qu’un badge aux couleurs de leur établissement, la tenue s’est transformée en mini-jupe et chemisier très sexy laissant deviner les formes épanouies des jeunes filles. Probablement une façon de mettre en valeur leur féminité et aussi de s’émanciper et de se réapproprier l’uniforme pour en faire un objet de séduction.

 

Pour les garçons, c’est plus simple, une chemisette et un bermuda, lequel fait place à un pantalon lorsqu’ils rentrent à l’université. Le tout très sobre ! Le côté sexy chez les hommes, étonnamment, c’est chez les policiers qu’on va le trouver. Leur uniforme est d’un marron très seyant, constitué d’un pantalon moulant et d’une chemise tellement cintrée qu’ils donnent l’impression d’avoir été faits sur mesure. En fait, il se murmure qu’à l’origine ils sont plus amples et que ce sont les policiers eux-mêmes qui les feraient retoucher.

Photo http://streetsmartsukhumvit.multiply.com/

Et pourtant cette tenue qui colle au corps n’est vraiment pas adaptée dans un pays où la température tutoie souvent les 40 degrés. Elle devrait au contraire inciter à porter des habits amples comme dans la plupart des pays tropicaux. D’autant que ce n’est pas le seul souci ! L’uniforme des pandores thaïlandais produit un effet tel que, d’après le quotidien « The Nation », 400 plaintes seraient déposées chaque mois par des policiers faisant l’objet de harcèlement sexuel dont les auteurs seraient à 60% … des hommes ! On dirait que le policier des « Village People » a fait des émules.

Il y a dans ce goût de l’uniforme, souvent de belle facture, une volonté marquée d’appartenir à un groupe et de revendiquer une place et un niveau dans la société. En effet, les thaïlandais attachent beaucoup d’importance à la hiérarchie et ont un sens du statut très prononcé. On sait la position sociale que vous occupez au travers de l’uniforme que vous portez.

Photo « Pattaya Times »

Pour revenir à nos pays occidentaux, à y regarder de plus près, on trouve aussi des sortes d’uniformes. La différence, ici, c’est la mode qui les impose. Il y a ceux qui s’y conforment, qui veulent avoir le dernier look branchouille et qui pour finir se ressemblent tous avec plus ou moins de réussite, ceux qui la suivent de loin, les excentriques qui ne veulent ressembler à personne ou encore ceux qui s’habillent classique, voire classe,  contre vents et marées. Quoi qu’il en soit, la façon de s’habiller n’est pas neutre et a toujours un fondement qui exprime l’image de soi que l’on veut projeter.

Pour terminer, un petit conseil à ceux qui se rendent en Thaïlande pour la première fois. Prenez garde avant d’arborer une chemise jaune ou rouge. Leurs significations respectives sont très fortes et très différentes. Ce sera l’objet d’un prochain billet !

 Khun Didi

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :