Publié par : Khun Didi | 27 août 2011

Importer des meubles en Europe

Troisième et dernier volet relatif à l’achat de meubles en Thaïlande, l’importation en tant que telle. Dans le précédent billet, on avait confié à l’entreprise de « Shipping » le soin de prendre livraison de nos meubles. Reste maintenant à les faire expédier chez soi en Europe. Ce n’est pas la phase la plus facile, ni la plus transparente, ni la moins chère !

 Dressons tout d’abord un inventaire des coûts :

  • Fumigation des meubles (contre les petites bêtes)
  • Protection et emballage
  • Construction de caisses pour le transport
  • Certificat d’origine
  • TVA thaïlandaise
  • Frais de douanes
  • Assurance (2 à 3% de la valeur totale transportée)
  • Frais divers de gestion
  • Transport routier de Chiang Maï au port de Bangkok
  • Frais de manutention et de gestion au port d’embarquement
  • Transport par bateau jusqu’au port européen
  • Frais de manutention et de gestion au port de débarquement
  • Frais de dédouanement
  • TVA du pays d’arrivée
  • Droits de douane éventuels
  • Transport routier jusqu’à la destination finale

Photo Navigateur-info

Il va sans dire que la facture totale sera nettement plus élevée que le simple coût des meubles, doublant facilement le prix voire plus pour un cubage restreint. L’idéal est en fait d’arriver à remplir un container en groupant les achats avec des amis.

 Maintenant, comment faut-il procéder ? Il existe trois principales façons de faire. La plus simple mais pas la plus onéreuse est de contacter un transitaire près de chez vous et de lui confier la totalité du dossier. Il prend en charge les caisses auprès de l’entreprise de « shipping » et les dépose à votre porte moyennant un montant forfaitaire. Votre tranquillité d’esprit est assurée car vous n’avez qu’un seul interlocuteur et vous ne vous souciez de rien. En revanche, comme il va traiter avec un réseau de correspondants, ça vous coûtera plus cher car il y a bien sûr diverses prises de commissions au cours du processus. En outre, l’entreprise de « Shipping » ne sera pas ravie de fournir seulement l’emballage. Or, la qualité du conditionnement est essentielle pour le transport.

Emballage déficient

Emballage de qualité

Une autre option consiste à confier à l’entreprise thaïlandaise de « Shipping » la responsabilité du transport jusqu’au « port franc » le plus proche de votre domicile. Vos meubles y seront alors livrés. Un de ses correspondants s’occupera de l’acheminement des meubles jusque chez vous ainsi que des formalités de dédouanement.

 Enfin, dernière possibilité, l’entreprise de « Shipping » est responsable du transport jusqu’au déchargement du bateau à l’arrivée. Un transitaire local que vous aurez mandaté récupère les caisses au port et s’occupe des formalités et de la livraison finale. Personnellement, je privilégie cette solution car je choisis mes partenaires. Excepté un seul qu’il est impossible de maîtriser, c’est l’entreprise qui va décharger et stocker les caisses au port d’arrivée.

 

Photo Navigateur-info

Et c’est là où le bât blesse, dans tous les cas de figure d’ailleurs ! Les coûts de manutention et de gestion au port d’arrivée sont plus chers à eux seuls que le transport maritime, environ 80 euros par mètre cube à Hambourg ! Il semble qu’Anvers soit un peu moins cher. Je ne connais pas les tarifs des ports français. Au téléphone, un responsable de l’entreprise à Hambourg m’a carrément dit sans langue de bois et dans un anglais parfait : « Vous ne payez pas cher vos meubles en Thaïlande, vous ne payez pas cher le transport par bateau, donc on se rattrape ici. » Fermez le ban! Et comme vous êtes pieds et poings liés, vous n’avez d’autre choix que de payer si vous voulez revoir vos meubles.

 Deux conseils pour terminer. Faire établir des factures mentionnant un coût inférieur à la réalité histoire de gagner un peu d’argent sur la TVA est, à mon sens, une fausse bonne idée dans la mesure où c’est ce montant qui servira de référence pour l’assurance. Le gain éventuel est marginal par rapport au risque. Et lorsque les meubles seront finalement livrés chez vous, faites systématiquement précéder votre signature d’un libellé « sous réserve » sur le bulletin de livraison de façon à disposer de quelques jours pour inspecter le tout en détail et envoyer des photos de dégâts éventuels à l’assurance.

 Voilà, il ne me reste plus qu’à souhaiter bonne chance à ceux qui seraient toujours tentés par l’exercice !

 Khun Didi

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :