Publié par : Khun Didi | 23 mai 2012

Les insectes, un business prometteur ?

En Thaïlande, comme dans de nombreux autres pays, la consommation de vers et insectes est monnaie courante, surtout dans les provinces agricoles. Près de 200 espèces y sont régulièrement consommées. Ce qui ne manque pas d’interpeller les touristes. Lorsqu’ils déambulent dans un marché thaïlandais, ils s’arrêtent invariablement avec une grande curiosité devant les stands des insectes. Ils prennent des photos et, de retour dans leurs pays d’origine respectifs, les montrent à leurs amis, assorties du commentaire suivant : « Vous avez vu ce qu’ils mangent en Thaïlande ? » « Quelle horreur ! » répondent les autres. « Et vous, vous en avez mangé ? » S’ils sont honnêtes, ils répondront par la négative. En effet, rares sont les touristes farangs qui se prêtent à l’exercice. Nous avons une véritable aversion, à la fois culturelle et sociale, pour les insectes.

 

Ce qui est regrettable car, hyperprotéinés, ils possèdent une valeur nutritionnelle avérée. Déjà, les Grecs et les Romains qui ne s’y étaient pas trompés, en étaient très friands. Alors, pourquoi a-t-on ce blocage par rapport aux insectes ? Vous imaginez la tête de vos amis si vous leur serviez des « tapas » composés de fourmis, sauterelles, criquets, punaises et autres coléoptères ? Rien qu’à l’évocation, ils en frémissent déjà. On savoure pourtant avec délectation leurs équivalents aquatiques, crevettes ou langoustines, mais on a toujours ce mouvement de recul par rapport aux insectes. C’est certainement dû en premier lieu à l’éducation. Très tôt, les enfants thaïlandais mangent des insectes alors que, chez nous, ils sont considérés comme nuisibles, sales, traînant partout et véhiculant des maladies. Donc, plutôt que les manger, on les détruit à coups d’insecticides.

 

Depuis 2008, la FAO, l’organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture, s’intéresse très sérieusement à ces petites bestioles et a décidé d’en promouvoir la consommation. D’après cette organisation, la plupart des insectes contiennent autant de protéines que la viande ou le poisson et sont encore plus nutritifs lorsqu’ils sont séchés. Certains insectes sont aussi particulièrement riches en lipides, en vitamines ou en minéraux. Colloques et séminaires se succèdent depuis lors pour tenter de sensibiliser les populations et encourager les projets d’élevage. Avec la croissance galopante de la population mondiale, le risque de manquer un jour de viande et de poisson est réel et la consommation d’insectes est de plus en plus perçue comme une alternative crédible. En l’an 2050, alors que la population mondiale atteindra les 9 milliards, le bœuf sera devenu un produit de luxe, l’équivalent du caviar aujourd’hui !

 

Une brochette de scorpions, ça vous tente?

(Photo AFP)

Alors, larves, grillons et scorpions seront-ils les steaks de demain ? Question posée par un reportage récent et fort instructif sur France 5. La transition sera lente. On ne change pas ses habitudes alimentaires du jour au lendemain même si certains prétendent qu’un grillon a la même allure qu’une crevette grise ! Et les rares restaurants qui se sont hasardés sur ce créneau en vivent difficilement. Une étude a montré que même en étant payés pour manger des insectes, nombre de consommateurs déclineraient l’offre. Constat identique et succès très mitigé chez les rares boutiques en ligne commercialisant des insectes sur internet. Pour passer outre le côté répugnant de l’insecte, il va falloir le faire « disparaître » sous forme de poudre qui servirait à enrichir différentes sortes d’aliments.

 

A l’apéritif, des snacks plus sains que chips ou cacahuètes

On parle ainsi de barres protéinées ou de nuggets qui, outre du poulet, contiendraient des extraits de différents insectes. Quant à la punaise d’eau d’Asie, réduite en purée puis mélangée avec des légumes et des condiments, elle est paraît-il succulente. Avec plus de 1400 espèces comestibles répertoriées dans le monde, le potentiel est énorme et plus encore si l’élevage prend une forme industrielle. Sachez enfin que, si vous êtes tentés et conquis par l’expérience, vous deviendrez un insectivore et donc un adepte de l’entomophagie.

Khun Didi

Publicités

Responses

  1. J’ai testé les sauterelles grillées au Japon (même si c’est assez rare) et c’était comme un petit biscuit apéritif … avec des pattes. Par contre quand on la saisit avec les baguettes ce qu’on a directement en face de soi ce sont les gros yeux… Par contre en Thailande je n’ai rien testé les a prioris culturels sont trop forts pour moi.
    A la limite les vers de farine (sans pattes, sans tête visible) ça passerait mais pas le reste.

    • Pour l’instant je me suis seulement hasardé à tester les vers de bambou grillés (gros et longs vers blancs). Pas vraiment de goût! En revanche, ayant dit à mes amis thaïlandais que je voulais bien goûter les cuisses de grenouilles locales, ils m’ont emmené dans un restaurant dont c’était la spécialité. Et les grenouilles sont arrivées grillées et… entières. J’ai fait ce que j’ai pu!

      • je viens de trouver une vidéo de sashimi de grenouille taureau au Japon c’est assez saisissant… elle bouge encore.
        Par contre le sang de tortue dans un peu d’alcool ça passe tout seul mais je pétais la forme jusqu’à 4h du matin j’aurais pu casser des briques ^^

      • Suis allé voir la vidéo sur ton site. Comme tu dis, c’est pour le moins saisissant! Brrrr!

      • Même si on sait que c’est un réflexe nerveux je ne chercherai pas ce restau….

  2. Même si j’aime bien les aliments à fortes teneurs en protéines, pas sûr que j’ai le courage pour tenter l’expérience… A voir une fois sur place !

    • Je ne pense pas que le fait de le voir en réel t’aidera… Au contraire!

  3. Salut ! Est-ce que tu saurais ou trouver une usine qui emballent les insectes pour obternir des boites de larves comme sur la photo ? Il parait qu’il y en a une sur Bangkok mais j’arrive pas a la denicher… merci d’avance !


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :